Catégorie

Une réussite économique

Les coopératives agricoles défendent une vision entrepreneuriale de l’agriculture. Avec un modèle économique durable et un fonctionnement démocratique elles sont indispensables au développement d’une agriculture et d’une industrie agroalimentaire responsables et durables eu service de notre bien commun qu’est l’alimentation.

Mis à jour le 28/03/2022

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les trois quarts des agriculteurs français adhérent au moins à une coopérative

Les coopératives agricoles, acteurs incontournables de l’économie française

Preuves en chiffres de la puissance économique des coopératives agricoles pour le pays :

  • 190 000 salariés (filiales comprises)*, 
  • 86 milliards d’euros de chiffre d’affaires (filiales comprises)*, 
  • 40% du chiffre d’affaires de l’agroalimentaire français,
  • 2 200 entreprises*,
  • 11 510 CUMA (coopératives d’utilisation de matériel agricole),
  • 1/3 Une marque alimentaire sur trois est coopérative,
  • Une bouteille de vin sur deux est issue de caves coopératives.

(* Source Haut Conseil de la Coopération Agricole)

 

La mission des coopératives est de valoriser au mieux et sur la durée tous les produits de tous leurs associés-coopérateurs. Elles sont donc présentes sur tous les marchés avec toutes les gammes de produits. Leur dimension économique est issue à la fois de leur histoire et des marchés sur lesquels elles ont décidé d’opérer. Ainsi aujourd’hui, 95% des 2 200 coopératives sont des TPE et des PME. Sur certains marchés et pour certains produits, notamment à l’international, la taille critique impose néanmoins l’émergence de grands groupes coopératifs. Une diversité source de complémentarité, de compétitivité et de durabilité.

 

Actuellement, 3 salariés sur 4 sont employés dans des TPE et PME qui sont au nombre de 2 000 ! Nous comptons 146 entreprises de taille intermédiaire et parmi les 13 grands groupes coopératifs français, 6 se classent dans le top 20 européen et 3 dans le top 20 mondial.

 

Acteurs majeurs de l’industrie agroalimentaire, les coopératives, comme toutes les entreprises sont dans une quête constante de compétitivité et de performance, au profit de la rémunération des associés-coopérateurs. C’est la raison pour laquelle elles investissent dans les nouvelles technologies, l’innovation produits, mais aussi les transitions écologiques et la responsabilité sociale des entreprises.

 

La vision entrepreneuriale et participative, où agriculteurs et industriels œuvrent ensemble dans l’intérêt collectif séduit 3 agriculteurs sur 4 qui adhérent à une coopérative. Elles représentent une part importante de l’emploi et du chiffre d’affaires du secteur agroalimentaire français.

Le principe de l’économie coopérative repose sur la mutualisation des ressources financières, matérielles et humaines. Les économies d’échelle ainsi générées permettent à la fois de transformer et distribuer les productions agricoles brutes des associés-coopérateurs en produits élaborés à un coût compétitif, mais aussi de faire baisser les prix d’achat des produits d’approvisionnement des agriculteurs.

Le secteur coopératif en chiffres

75%

d'employés dans des TPE et PME

2 000

TPE ou PME

146

entreprises de taille intermédiaire (ETI)

13

grands groupes coopératifs français

L'essentiel 2022

Découvrez l'Essentiel de La Coopération Agricole

Qu’est ce qu'une coopérative agricole  ? Une coopérative agricole, c’est une entreprise qui appartient aux agriculteurs, qui valorise les produits agricoles et qui contribue à l’économie locale.

Poids économique la coopération agricole

Découvrez le Poids Economique de La Coopération Agricole

La coopération agricole est un acteur économique et social majeur avec plus de 40% du chiffre d’affaires de l'agroalimentaire français et 190 000 salariés !

Les coopératives agricoles, acteurs essentiels de l’emploi et de la formation

L’emploi coopératif se caractérise par son implantation majoritaire dans les territoires. Plus de 650 métiers sont en outre répertoriés par les conventions collectives de La Coopération Agricole, allant de l’ouvrier spécialisé au chercheur en chimie verte. Les coopératives offrent ainsi un large éventail de métiers et de compétences qui plus est au service d’un modèle socio-économique solidaire et durable. Quelques chiffres de l’emploi coopératif :

  • 3 600 contrats d’apprentissage (2015)
  • 1 100 contrats de professionnalisation (2015)
  • 9 700 recrutements dont 5 000 personnes de moins de 30 ans (2016)
  • 56% de recrutements en CDI
  • 68% de recrutements d’employés / ouvriers
  • 22% de techniciens / agents de maîtrise
  • 10% de cadres

(* Source Haut Conseil de la Coopération Agricole)

De plus, l’emploi coopératif est caractérisé par une politique sociale imprégnée du modèle et inscrite dans le long terme. A ce titre, les coopératives agricoles sont particulièrement actives dans le domaine de la formation pour pérenniser le modèle agricole français. Les entreprises coopératives d’au moins 10 salariés consacrent en moyenne 1,4 % de leur masse salariale à la formation, dépassant ainsi leur obligation minimale de 1 %. Elles investissent dans les nouvelles technologies pour la recherche agronomique et l’innovation pour trouver des solutions écologiques (agriculture de précision, agroécologie, agriculture bas carbone, décarbonation de leurs activités...) qui répondent aux enjeux d’une croissance durable.

Le modèle coopératif est résolument tourné vers l’avenir car la majorité des coopératives ont mis en place des moyens pour aider des jeunes à s’installer et s’assurer du renouvellement des générations. Conseils techniques renforcés, avances financières, formation, voire dans certains cas, portage du foncier, sont quelques-uns des services qu’offrent les coopératives aux jeunes agriculteurs.

LES COOPERATIVES REPRESENTENT UNE PART IMPORTANTE DE L’EMPLOI ET DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE FRANÇAIS

LES ENTREPRISES COOPERATIVES PARTICIPENT A 11 POLES DE COMPETITIVITE, MOTEURS DE CROISSANCE ET D’EMPLOIS.

Les entreprises coopératives, premier acteur économique des zones rurales

Les coopératives agricoles sont souvent le principal employeur privé des départements, qui plus est en zone rurale. Elles structurent les filières agroalimentaires ou non alimentaires souvent jusqu’au produit fini en créant ainsi des emplois directs et induits. Les coopératives agricoles sont les premiers employeurs des territoires ruraux.

Au-delà de ce rôle économique, la présence des sièges sociaux et des usines de transformations participe à la vitalité du tissu économique local. Premier rempart contre la désertification de certaines zones rurales, elles jouent un rôle de limiteur des risques de fracture sociale en contribuant à maintenir des services fondamentaux pour la population : école, commerces de proximité, médecins... Elles participent au maintien d’une vie collective et au renforcement du lien social. La proximité de la production agricole permet de rapprocher producteurs et consommateurs par les circuits courts et la vente directe.

LE SAVIEZ-VOUS ?

74% DES SIEGES SOCIAUX DES COOPERATIVES SONT EN ZONE RURALE

LES COOPERATIVES PARTICIPENT AU MAINTIEN D’UNE VIE COLLECTIVE ET AU RENFORCEMENT DU LIEN SOCIAL

LES COOPERATIVES SOUTIENNENT UNE CROISSANCE DURABLE POUR LES AGRICULTEURS

6 GROUPES COOPERATIFS AGRICOLES SE POSITIONNENT DANS LE TOP 20 EUROPEEN DES COOPERATIVES AGRICOLES

métiers du grain coopération agricole silo à grain

Photo Silo.jpg

Les coopératives agricoles, acteurs engagés dans l’innovation durable

Fortes de leur vision long terme, les coopératives s’investissement pour l’avenir des générations futures ! Elles sont mobilisées pour participer à une croissance durable pour les agriculteurs et répondre aux nouvelles demandes sociétales.

Les entreprises agricoles accompagnent les adhérents dans leur transformation digitale et l’adoption de nouvelles technologies en acquérant de nouvelles compétences et en collaborant avec des startups. La collecte et l’analyse des données, la maintenance prédictive, l’agriculture connectée sont ainsi quelques-uns des chantiers préemptés par les coopératives pour sécuriser leur avenir et celui de leurs associés-coopérateurs. Des budgets importants sont dédiés à la formation continue des coopérateurs aux enjeux de demain : changement climatique, transition écologique, préservation de la biodiversité, évolution des réglementations, etc.

Les coopératives agricoles, acteurs ouverts sur le monde

Se déployer au-delà des frontières pour créer de la valeur ici en France, est la ligne directrice du développement international des coopératives agricoles ! Ce ne sont pas moins de 6 groupes coopératifs agricoles (Agrial, InVivo, Sodiaal, Tereos, Terrena, Vivescia) qui se positionnent en 2019 dans le top 20 européen des coopératives agricoles.

En rayonnant dans le monde tout en restant ancrées dans leurs territoires, plusieurs entreprises coopératives sont devenues des champions internationaux (céréales, malt, sucre, semences, foie gras, champagne, insémination animale...) ou européens (lait et produits laitiers, fruits et légumes frais ou en conserves...).