Back to top

Economie ZEN (Zéro Emission Nette) : La Coopération Agricole annonce un objectif de neutralité carbone à l’horizon 2035

Partager sur :

Lors de sa conférence-débat ce matin, dédiée à l’économie « ZEN » appliquée au secteur alimentaire, La Coopération Agricole a dévoilé une ambition de neutralité carbone d’ici 2035. Ce cap ambitieux répond à l’impérieuse nécessité pour les 2300 coopératives agricoles, de prendre leur part de responsabilité dans la lutte contre le changement climatique, tout en maintenant une chaîne alimentaire forte, résiliente et pérenne. Pour y parvenir, deux conditions sont indispensables : préserver la compétitivité des exploitations et des entreprises et augmenter massivement les investissements dédiés aux transitions.

Dans cette trajectoire, les coopératives agricoles et agroalimentaires auront notamment besoin de temps, nécessaire à toute transition ; de pragmatisme, pour mettre en place des solutions alternatives techniquement et économiquement viables ; et de collaborations entre tous les acteurs, publics et privés, dans trois domaines :
-    La recherche et l’innovation : des outils de mesure fiables et des solutions adaptées doivent être partagés en matière de stockage CO2 ;
-    La formation et l’adaptation des compétences : accompagner le déploiement des nouvelles techniques dans toutes les filières et sur tous les territoires sera nécessaire pour garantir l’évolution des pratiques ;
-    Le financement : l’investissement financier annuel du secteur alimentaire doit être multiplié par 6 et soutenu par les pouvoirs publics pour mettre en œuvre l’ensemble des transitions.

De plus, pour concrétiser cette ambition « ZEN » de façon réaliste, viable et durable à l’échelle de l’ensemble des exploitations, des filières et des territoires, il sera indispensable de :
-    Préserver la compétitivité des entreprises en créant de la valeur et en réduisant les distorsions de concurrence pour une plus juste rémunération des producteurs ;
-    Assurer la croissance et le verdissement de la production pour permettre à tous une alimentation accessible, saine, sûre et de qualité ;
-    Mieux appréhender, de façon globale et interconnectée, l’ensemble des risques (climatiques, sanitaires, marchés etc.), en développant notamment la prévention.

« Le rendez-vous est pris : c’est lors de l’édition 2022 du Salon International de l’Agriculture que nous partagerons ensemble la feuille de route que le mouvement coopératif aura construit pour atteindre cet objectif d’une neutralité carbone à 2035. Toutefois, tenir ce cap, ambitieux et collectif, ne pourra se faire qu’en garantissant la compétitivité des entreprises sur le long-terme. Parmi les principaux leviers pour ce faire : mettre fin à la guerre des prix qui mine, cette année encore, les négociations commerciales. C’est à ce prix que nous pourrons assurer la pérennité des exploitations, des filières et conduire l’ensemble des transitions. », déclare Dominique Chargé, président de La Coopération Agricole.