Back to top

Covid : quels impacts pour la filière horticole ?

Partager sur :

Interview de Christophe Thibault, Président de la section horticole de Felcoop, fédération professionnelle représentative des entreprises coopératives et SICA de fruits et légumes frais et transformés, horticulture et pommes de terre.

La filière a été fortement impacté par le 1er confinement, puis par le deuxième. Cela s'est traduit par la destruction de 20 à 50% de la production et par la disparition de 6% des entreprises de la filière !

Les fleurs et plantes étant par nature vivantes, périssables, non-stockables et non-transformables, c'est le seul produit agricole végétal dont la commercialisation a été interdite, avec fermeture administrative de tous ses points de vente. La filière demande donc instamment aux pouvoirs publics, de classer les fleurs et plantes dans la catégorie des produits de première nécessité, pour éviter la disparition de la production française, lors d'un éventuel troisième confinement, qui pourrait fatal à tous ses acteurs.