Back to top

Coronavirus : les agriculteurs et salariés en première ligne pour assurer la continuité alimentaire

Partager sur :

19 mars 2020

Dans ce contexte de crise sans précédent, le Gouvernement a réaffirmé, par la voix des ministres Bruno Le Maire et Didier Guillaume, le caractère stratégique et crucial du secteur agricole et alimentaire, en remerciant l’engagement des forces vives de nos filières. Tout en saluant ce message d’encouragement et de reconnaissance, La Coopération Agricole soutient la mise en place de plusieurs mesures pour accompagner concrètement cet effort collectif vital.

Les agriculteurs-coopérateurs et les 190 000 salariés des coopératives agricoles, présentes partout sur le territoire et intervenant sur toutes les filières alimentaires, sont à pied d’oeuvre, sans relâche, pour répondre à cet enjeu crucial de solidarité nationale : garantir une alimentation de qualité aux Français, sans aucun risque de pénurie sur la durée.

Intervenant de la fourche à la fourchette, les coopératives agricoles sont impliquées sur l’ensemble de la chaîne qui doit pouvoir fonctionner à chaque étape : approvisionnement des exploitations, production agricole, collecte des matières premières, fabrication des produits alimentaires et approvisionnement des magasins. Pour assurer la livraison de ces derniers, le transport de marchandises (livraison des exploitations en alimentation animale et semences, emballages, pièces détachées…) ainsi que le maintien en activité des prestataires qui travaillent sur les sites de production (services vétérinaires, laboratoires d’analyse, opérateurs de maintenance…) sont aussi indispensables.

Pour faire le point régulièrement sur la situation et mettre en place les solutions adéquates, La Coopération Agricole est en coordination permanente avec les pouvoirs publics et l’ensemble des acteurs de la filière. Pour assurer la continuité d’activité, trois points sont clés :
- Les dispositifs adaptés de protection sanitaire des salariés ;
- La diffusion d’un guide de bonnes pratiques, élaboré avec l’ensemble des acteurs
et des pouvoirs publics, pour partager les procédures d’hygiène et de sécurité ;
- L’adaptation de rythmes de travail pour nos salariés, et la possibilité de recours à des salariés d’autres secteurs et actuellement en chômage partiel pour venir en renfort de la chaine agricole et alimentaires.

« Les agriculteurs de toutes les filières et les salariés des entreprises se mobilisent pour permettre aux Français de se nourrir jour après jour. Dans ce contexte si sensible, nous devons particulièrement saluer cet engagement sans relâche au service de la solidarité nationale. Nous avons besoin de rassurer ceux qui continuent de travailler en leur apportant les dispositifs de protection, de sécurité et d’organisation du travail adaptés. C’est grâce à cet ensemble de mesures et à leur transposition réglementaire que nous pourrons continuer notre mission dans la durée, collectivement », déclare Dominique Chargé, président de La Coopération Agricole.

Télécharger le CP