Back to top

La coopérative de Yenne investit dans son avenir

La dimension collective et l'entraide intrinsèques d'une coopérative ont permis à la coopérative de Yenne d'assurer son avenir en s'appuyant sur de jeunes éleveurs, tout en permettant de préserver une filière laitière de qualité.

Depuis 1962, date de sa création, la coopérative laitière de Yenne Porte de Savoie ne cesse de se réinventer et investit dans son outil de fabrication, pour assurer sa pérennité économique, tout en facilitant l'installation de jeunes producteurs laitiers.

Hier, comme aujourd'hui, ces investissements illustrent la force de ce modèle agricole, soucieux de préserver son destin sur ce territoire de l'avant pays savoyard. Ainsi,  la coopérative a investi 13 millions d'euros pour moderniser sa salle de fabrication.

Tomme de Savoie, de Yenne, raclette, emmental de Savoie,  le fromage de la "Dent du chat"... Chaque jour, les 52 producteurs livrent leur lait à la coopérative.

Comme le rappelle Loïc Bertrand, Président de la coopérative de Yenne, "Sans le collectif, l'avenir agricole est plus compliqué et plus menacé que dans les zones de plaine. Le collectif de la coopérative, le collectif des appellations, constituent la force de ce territoire, qui se traduit par une rémunération suffisante des producteurs".

Forte de ses appellations, récompensées régulièrement au Concours Général Agricole, l'avenir de la coopérative reste étroitement lié à celui de son territoire. Car penser l'évolution de son outil de production est un engagement, et un défi, pour les coopérateurs, soucieux de préserver leur filière laitière.