Philippe Etienne
Coopédom
Bretagne
Nous pérennisons des emplois avec de nouvelles activités saisonnières

La coopérative Coopédom est installée à Domagné, dans le sud de l'Ille-et-Vilaine. Au cœur de la 1ère région productrice de lait en France, elle est spécialisée dans la prestation de services aux producteurs laitiers, qui représentent 90% de ses 700 adhérents. Mais la coopérative a su se diversifier pour répondre à ses défis économiques et sociaux. 

En savoir + : 

L'activité première de Coopédom, la déshydratation, permet aux producteurs laitiers d’exploiter la totalité de leurs récoltes de fourrage : la luzerne des adhérents, par exemple, est déshydratée industriellement sur site, puis réexpédiée chez les producteurs pour nourrir leur troupeau. Le but de cette déshydratation est d'éviter les pertes. « Aujourd’hui pour être un éleveur laitier performant, il faut du fourrage performant. La déshydratation amène cette performance », déclare Philippe Etienne, président de la coopérative. Grâce à ce procédé, les adhérents retrouvent 100% de leur stock, quand 20 à 30% de la récolte était perdue avant la mise en place de la déshydratation. Les producteurs peuvent stocker ce fourrage plusieurs mois, voire plusieurs années, sans craindre de dégradation de la matière organique. « Mutualiser des services pour améliorer l’efficacité des productions, c’est le sens même d’une coopérative », résume Philippe Etienne.

Aucune perte en qualité, ni en quantité, le seul inconvénient de la déshydratation, c'est la période limitée de fonctionnement de l'usine, de mi-mars à fin octobre. Comment assurer alors une activité continue pour la coopérative, et donc des emplois permanents pour ses salariés ? « Nous avons mis en place une activité de production de granulés de bois en utilisant les outils de la coopérative. C’est maintenant une activité parallèle. Déshydratation de fourrage et production de granulés de bois sont des activités complémentaires, qui stabilisent nos emplois sur l’année ». Ainsi, Coopédom a désormais une capacité de production annuelle de 5 000 tonnes de granulés de bois, un combustible 100% écologique, sans contribution à l’effet de serre grâce à un bilan neutre en CO2. Cette nouvelle activité a permis à la coopérative de transformer des contrats saisonniers en emplois permanents.

Coopédom est un exemple de réussite et de performance par le collectif. Ce qui compte, selon Philippe Etienne, c'est « l’équité entre l’adhérent, la coopérative et ses salariés : on ne peut pas réussir autrement ! »

Pour en savoir plus : www.coopedom.fr