Joëlle Contini
Terres du Sud
Aquitaine
Notre priorité : proposer de nouvelles valeurs ajoutées aux producteurs coopérateurs, par l'organisation en filière

Joëlle Contini est tombée dans la coopération agricole quand elle était petite ! Adhérente à la coopérative Terres du sud, fille de coopérateurs, Joëlle Contini cultive avec son compagnon une exploitation céréalière, mais possède aussi un petit atelier viticole.

En savoir + : 

En 2010, Joëlle Contini décide de consacrer quelques hectares de son exploitation au développement d’une culture de vignes bio, destinées au jus de raisin. « Grâce à la coopérative, nous avons bénéficié d’une assistance financière et technique pour développer cet atelier : sélection de cépages dédiés, encadrement à la conduite technique appropriée à la culture bio, très différente de celle que l'on fait en conventionnel ». 

Patrick Grizou, le président de la coopérative, revient sur l’origine de cette initiative industrielle. « L'usine de jus de fruits connaissait des difficultés, Terres du Sud a fait le choix de reprendre cet outil pour préserver la production et développer de nouveaux débouchés. Nous avons sauvé des emplois, mais aussi préservé un outil indispensable aux producteurs de la région ». Répondant à une demande des consommateurs de plus en plus grande en produits bio et en matière de traçabilité, la coopérative a, en plus de la production historique de tomate, décidé de développer auprès de ses adhérents de nouvelles productions dédiées à l'extraction de jus et de purée. Ainsi, l'usine de Marmande transforme et conditionne, du raisin bio, des pommes bio et d'autres productions locales.

« Nous nous sommes regroupés avec les coopérateurs intéressés par le projet, et avons visité plusieurs exploitations dans d’autres régions, afin de nous informer sur cette nouvelle conduite culturale. Et c’est la coopérative qui a organisé l'accès à ces informations. Sans cela et la sécurité financière et de débouchés que Terres du Sud nous a garanti, nous n’aurions jamais pu nous lancer dans cette aventure », se rappelle Joëlle Contini. Démarrées sur 7 hectares, les plantations de vignes bio uniquement dédiées au jus de raisin en occupent aujourd’hui 60, chez différents coopérateurs de Terres du Sud. Patrick Grizou conclut : « Par cette initiative, nous avons offert de nouveaux débouchés à nos adhérents, diversifié nos techniques de culture, et pérennisé notre outil industriel. »

Pour en savoir plus : www.terres-du-sud.fr