Jacques Mercier
Coopérative de Boisseaux
Centre
Une agriculture performante et soucieuse de la biodiversité, c’est possible

Jacques Mercier est à la tête d’une exploitation végétale polyvalente dans la Beauce, à 40 kilomètres au nord d’Orléans. Il produit de l’orge, du blé tendre, des lentilles, des betteraves et du colza. Avec 120 autres exploitants agricoles, il est adhérent de la Coopérative de Boisseaux.

En savoir + : 

« Etre adhérent à une coopérative C'est évidemment la garantie de trouver des débouchés pour mes productions », souligne Jacques Mercier, mais pas seulement : «Je suis depuis longtemps engagé en faveur de la biodiversité, et la coopérative impulse auprès de tous les producteurs des actions de protection de l’environnement ».

Jacques Mercier n’est pas un agriculteur bio, mais il met en place tout au long de l’année de nombreuses initiatives en faveur de l’amélioration de la biodiversité. « La première chose que j’ai faite, au début des années 90, ça a été de planter une haie de 637 mètres de long », afin de créer au sein des ses parcelles les conditions d’un développement de la faune et de la flore. « Au prix de l’hectare, c’est vrai que cette idée apparaissait un peu saugrenue pour beaucoup de mes confrères », sourit Jacques Mercier. Progressivement, il a mis en place tout un ensemble d’actions pour développer la biodiversité de sa production : nichoirs à épervier, abris, ruches, barres d’envol devant les machines, pièges à nitrates, etc.

Du haut du point d’observation qu’il a spécialement construit pour observerer la faune, Jacques Mercier est fier d’annoncer qu’il a pu recenser près de 40 espèces d’oiseaux sur son exploitation, là où d’autres producteurs voisins n’en comptent qu’une quinzaine.     

Depuis quelques années, l'ensemble de la Coopérative de Boisseaux a fait le choix de s’engager dans cette voie, en partenariat avec l’association “Hommes et Territoires”. Ainsi, la coopérative propose à tous ses adhérents de réaliser un diagnostic de biodiversité, 6 fermes pilotes sont engagées aujourd’hui dans cette démarche : « Tous les mardi matin, quand on se voit à la coop, il y a désormais systématiquement un point sur la biodiversité », souligne Jacques Mercier. Aujourd’hui, grâce à ses efforts, la Coopérative de Boisseaux est devenue une référence en la matière et la coopérative « a joué un rôle moteur dans la mobilisation de l’ensemble de ses adhérents. » 

Pour en savoir plus : www.coopboisseaux.com