Hervé Magnié
Qualisol
Midi-Pyrénées
Notre coopérative soutient et accompagne les producteurs qui veulent s’engager dans le bio

Hervé Magnié est producteur et administrateur de Qualisol, une coopérative agricole de collecte, d’approvisionnement et de transformation du Tarn et Garonne. Sur son exploitation de 200 hectares, il produit du blé tendre, de l’épeautre, du soja ou du tournesol, à 100% bio.

En savoir + : 

C’est au début des années 2000 que la coopérative a décidé d’accompagner ses producteurs dans la conversion au bio. « C’est sûr qu’au début, ça a été dur. On a pu s’en sortir grâce aux aides publiques, mais surtout grâce à la volonté de la coopérative qui nous a aidé à assurer cette transition », souligne Hervé Magnié.

L’accompagnement de Qualisol s’est matérialisé à plusieurs niveaux : conseil et formation, création d’un silo dédié au bio, création d’un circuit d’approvisionnement et de distribution. « Sans la coopérative, on n’y serait pas arrivé. Quand on se lance dans ce genre de projet, c’est essentiel de se sentir soutenu, matériellement, mais aussi moralement. Evidemment, ce n’est pas facile d’expliquer à des producteurs qu’ils doivent entièrement revoir leurs modes de travail, qu’il faut investir dans un nouveau matériel. Il a fallu convaincre et se mobiliser de manière soudée, réactive et ambitieuse. »

Aujourd’hui, les agriculteurs ne regrettent pas leur choix, « On est même victimes de notre succès », renchérit Hervé Magnié. Récemment, la coopérative a investi dans un silo ultramoderne pour le bio, qui en fait le plus important de France. Au-delà d'avoir permis la création de nouveaux débouchés, Hervé Magnié souligne que ce virage fut aussi très valorisant pour les producteurs, leur potentiel, et leur esprit. « On a retrouvé le plaisir d’entreprendre », résume-t-il.

Parallèlement, cette nouvelle activité a permis de maintenir et développer des emplois sur le territoire de la coopérative, « des emplois que nous n’aurions pu maintenir en restant dans le conventionnel. »

Ce dont Hervé Magnié est fier, c’est d’avoir fait évoluer les mentalités : « Avant il y avait une barrière entre les conventionnels et les bio. Aujourd’hui, les producteurs bio vont voir les conventionnels pour leur expliquer qu’avec le bio on peut gagner du temps, de l’argent, tout en préservant l’environnement. Mais attention, nous ne sommes pas là pour imposer : c’est parce qu’on est légitimes qu’on peut expliquer les choses et créer un cercle vertueux. »

Cette évolution démontre toute l’efficacité du modèle coopératif :  « Ce n’est qu’à plusieurs qu’ont peut réussir ce genre de transformation : il faut de l’argent, du temps, de la volonté et de l’énergie collective. Rien n’aurait pu se faire sans la coopérative. »

Pour en savoir plus : www.qualisol.fr