Henri Pomikal
Coop. Linière du Nord de Caen
Basse-Normandie
Nous créons de l’activité sur le territoire par la confection et la vente de vêtements en lin

Implantée à Villons-les-Buissions, dans le Calvados, la Coopérative Linière du Nord de Caen est spécialisée dans la production de lin en filasse. 

En savoir + : 

L'activité de la coopérative consiste à séparer les matières : de la paille de lin, produite par les agriculteurs locaux, est extraite la fibre de lin, qui est ensuite reconditionnée pour être acheminée vers les usines de confection du monde entier.

Grâce au climat et aux sols spécifiques de la région, ainsi qu’aux savoir-faire des acteurs locaux, la France est aujourd’hui le leader mondial de la production de lin: « peu de gens le savent mais la région qui s’étend de Bayeux à Dunkerque réalise près de 70% de la production mondiale de lin teillé », souligne Henri Pomikal, Président de la coopérative.

En 2009, pour dynamiser son activité, la coopérative a décidé de se lancer dans la confection de vêtements. « Il y avait en effet une certaine frustration pour les adhérents à ne pas savoir où allait notre production », souligne Henri Pomikal.

À l’occasion d’une visite chez l’un de ses clients, il a commandé 200 chemises pour les adhérents de la coopérative : « L’idée de départ était simplement de leur offrir un cadeau de fin d’année, et c’est de là qu’est partie l’idée de réaliser notre propre ligne de vêtements ». Peu à peu, le projet a mobilisé l’ensemble des coopérateurs, voire même leurs familles : une marque (Linfini Normandie), une collection entière de vêtements et une boutique ont ainsi vu le jour. « On a dû tout apprendre de A à Z », ajoute Henri Pomikal, après avoir découvert le métier de la confection de vêtements. Pour mener à bien ce projet, la coopérative s’est associée avec un atelier d’insertion de la région pour réaliser ses collections de produits. 

Après 4 ans d’activité, l’aventure humaine se transforme en véritable projet économique, puisque l’activité vestimentaire représente un chiffre d’affaires annuel de près de 150 000 euros. La coopérative recherche aujourd’hui de nouveaux points de vente et de distribution dans la région. Au-delà de ses aspects économiques, ce que retient Henri Pomikal, c’est aussi la dynamique qui s’est construite autour du projet: «Agriculteurs, salariés, personnel de la coopérative, familles, associations d’insertion… tout le monde est très fier d’avoir pu mener à bien ce projet de dynamisation de notre territoire. »  

Pour en savoir plus : www.festal.coop