Fabrice Thibaudeau
Charentes Alliance
Poitou-Charentes
Charentes Alliance a le territoire chevillé au corps et reste attachée à la relation humaine, à la proximité

Fabrice Thibaudeau est administrateur de la coopérative; il assiste depuis l’âge de 16 ans aux assemblées générales. « Mon père et mon grand-père étaient coopérateurs, c’est un modèle qui m’a toujours attiré : les responsables sont à l’écoute car ils sont dans l’échange avec les adhérents

En savoir + : 

En plus de ses assemblées annuelles, la coopérative organise des sondages réguliers et des réunions locales « où l’on ne parle pas de chiffres, mais des attentes et des idées de chacun, par filière et par territoire ». C’est ce dialogue direct avec les coopérateurs qui permet de prendre de nouvelles orientations. « Il y a quelques années, par exemple, un administrateur a proposé de se lancer dans la production de pop-corn, en partant de zéro. Aujourd’hui, cela représente presque 15% de notre chiffre d’affaires ! Une telle aventure n’aurait pas été possible sans la coopération », précise Fabrice Thibaudeau.

Au-delà des adhérents, le dialogue avec les autres parties prenantes est essentiel, pour faire découvrir le modèle coopératif aux habitants de la région. « En 2013 nous avons signé 55 partenariats dans la région : fête du Cognac, course hippique, regroupements agricoles, forums solidaires, salons de viticulteurs, etc. ». Le choix de Charentes Alliance, c’est celui d’une coopérative pleinement ancrée dans la dynamisation économique, sociale et culturelle de son territoire : « On se rend compte que dans des zones isolées, la coopérative peut être l’un des principaux vecteurs de lien social. »

Charentes Alliance se préoccupe aussi des plus jeunes : « Des techniciens vont présenter les métiers des coopératives lors de forums à l'installation, et nous recevons des classes sur nos exploitations ou à la coopérative: les clichés ont la vie dure, et beaucoup d’élèves sont étonnés de voir des ingénieurs ou des directeurs d’usine parmi nos salariés ». Surtout, la coopérative a mis en place une politique spécifique auprès des Jeunes Agriculteurs. « C’est l’avenir » précise Fabrice Thibodeau, « un technicien suit le jeune pendant les premières années, et celui-ci est prioritaire sur les structures et les fournitures, tout en bénéficiant d’aides et de ristournes. Nous lui proposons également des formations.» En effet, conclut-t-il, « les premières années d’une exploitation sont les plus difficiles, et c'est une période où l'accompagnement de la coopérative est encore plus essentiel ». 

Pour en savoir plus : www.charentes-alliance.fr