Back to top

La famille des entreprises coopératives en France et dans le monde

Les sociétés coopératives sont des organisations fonctionnant selon un principe de libre entreprise, plaçant la personne humaine avant toute chose et visant à la fois le long terme et la compétitivité. Elles offrent le profil atypique d’une économie démocratique, d’un modèle entrepreneurial empreint d’équité et de responsabilité sociale. 

A l’heure où la question de consommer juste est de plus en plus prégnante s’ouvre une nouvelle ère de redécouverte du modèle coopératif. Un regain d’intérêt qui ne tient pas seulement à des considérations d’ordre éthique. La crise de 2008 a mis en évidence les excès de la financiarisation de l’économie et la nécessité de la refonder sur de nouvelles bases. A cet égard, le modèle coopératif apparaît, en France et dans le monde, porteur de solutions, les entreprises coopératives ayant démontré leur résilience face à la crise.
 

1. La famille des entreprises coopératives en France

Les entreprises coopératives se regroupent en différentes familles. 
La typologie la plus simple tient compte de deux critères : Qui est l’associé, membre de la coopérative et détenteur d’au moins une part du capital ? Quelle est l’activité exercée ?

On distingue ainsi :
Les coopératives d’utilisateurs ou d’usagers (les associés sont les utilisateurs des biens et des services produits) : Coopératives de consommateurs, coopératives scolaires, copropriétés coopératives, coopératives HLM
Les banques coopératives (les associés sont les clients, déposants ou emprunteurs)
Les coopératives d’entreprises (les associés sont des entrepreneurs) : coopératives agricoles, coopératives maritimes, coopératives d’artisans, coopératives et groupements de transporteurs, coopératives de commerçants...
‐ Les coopératives de production (les associés sont les salariés) : Scop (Sociétés coopératives et participatives), coopératives d’activités et d’emploi, Scic (Sociétés coopératives d’intérêt collectif), coopératives multisociétariales (associant plusieurs parties prenantes dont a minima les salariés et les bénéficiaires de l’activité).
La société coopérative européenne (SCE) permettant de créer une coopérative pour une activité commune sur plusieurs pays de la Communauté vient aujourd’hui compléter le dispositif législatif.

Pour en savoir plus : consultez le site de Coop.fr
 

2. La France, leader coopératif en Europe

La France compte le plus grand nombre de membres et de salariés d’entreprises coopératives, et présente le plus important chiffre d’affaires coopératif !

La France est en tête en termes de sociétariat, avec plus de 26 millions de membres d’entreprises coopératives françaises, devant l’Allemagne (22,2 millions), les Pays-Bas (16,9), le Royaume-Uni (14,9) et l’Italie (12,6). 40% de la population française est membre d’une coopérative.
Avec plus d’1,2 million de salariés dans les entreprises coopératives, la France se positionne également en 1ère place devant l’Italie (1,1 million), l’Allemagne (860 000), la Pologne (300 000) et l’Espagne (290 221). 
Enfin, la France est le premier pays en termes de chiffre d’affaires, avec 307 milliards d’euros, devant l’Allemagne (195 M€), l’Italie (150 M€) et les Pays-Bas (81 M€).
La France est troisième en termes de nombre d’entreprises coopératives, derrière l’Italie (39 600) et la Turquie (33 857) et devant l’Espagne (20 050).
10 coopératives françaises font partie du Top 30 des grandes coopératives européennes.
 

3. La famille des entreprises coopératives en Europe et dans le Monde

Chiffres clés des coopératives en Europe (2015) :

‐ Près de 180 000 entreprises coopératives
‐ Plus de 140 millions de membres
‐ Plus de 4,5 millions de salariés
‐ Près de 1000 milliards d’euros de chiffre d’affaires

1 personne sur 5 en Europe est membre d’une coopérative. 
Plus de 17% de la population en Europe est membre d’une coopérative.
Depuis 2009, les entreprises coopératives ont augmenté de 12% en Europe et les membres de 14% (16% dans l’Union européenne).
 

4. Une diversité sectorielle 

L’industrie et les services sont les secteurs les plus représentés en Europe, en nombre de coopératives (61 964 entreprises coopératives, soit 36%). L’agriculture avec plus de 30% (51 392) et le logement avec plus de 22% (37 570) sont en 2ème et 3ème positions.

La banque est le secteur le plus important en termes de sociétaires, avec plus de 43% du total des membres de coopératives en Europe, soit 60 440 105. La consommation avec près de 27% (37 385 400) et l’assurance avec plus de 12% (16 711 800) sont en 2ème et 3ème positions.
Ce sont les secteurs de l’industrie et des services qui rassemblent le plus de salariés de coopératives, avec plus de 27% (1 313 696), suivis par le commerce avec près de 24% (1 142 658) et la banque avec près de 19% (867 345).
L’agriculture est le secteur le plus important en termes de chiffre d’affaires, avec plus de 39% (347 M€), suivie par le commerce avec près de 30% (264,38 M€) et la consommation avec près de 12% (102,6 M€).
 

5. La coopération, un mouvement de portée mondiale

Les coopératives sont présentes partout dans le monde, sur tous les continents. Les 300 premières coopératives mondiales affichent un chiffre d’affaires égal à l’économie de la 9ème économie mondiale. 

On estime à 3 milliards le nombre de personnes concernées directement par les entreprises coopératives. 
Les Nations Unies estiment que la vie de la moitié de la population de la planète dépend significativement des entreprises coopératives.

Pour en savoir plus :
Coopératives d'Europe (Coopseurope)
Alliance Coopérative internationale 
World Monitor
Sommet International des coopératives