Back to top
nos combats cooperatifs

Union Entente des coopératives

9 coopératives de céréales unies pour trouver de la valeur ajoutée à l’international

Partager sur :

Quand les céréales françaises sont appréciées à l'export

« L’union fait la force ». Cette devise que les agriculteurs-coopérateurs vivent au quotidien, les coopératives peuvent aussi se l’appliquer à leur niveau. C’est ce qu’ont fait 9 coopératives céréalières de la Charente et de la Charente Maritime en 1995 afin de mutualiser leurs moyens logistiques et présenter une offre commune à l’international. Les céréales françaises s’exportent globalement à hauteur de 15% de la production nationale mais cette proportion monte à 95 % pour le groupe des coopératives de l’Entente. Les céréales collectées par les coopératives répondent à merveille à des contrats sur mesure et haut de gamme destinés à l’alimentation humaine tels que du maïs pour les distilleries de whiskies et les semouleries du Royaume Uni, des blés tendres exclusivement de qualité meunière pour le Portugal et l’Espagne, des blés durs pour des marques renommées de pâtes italiennes.

 

objectifs
Goal

Gagner et fidéliser des parts de marché à l’export

Goal

Pérenniser les exploitations agricoles des coopérateurs

Goal

Maintenir une taille humaine afin de garder un lien direct entre coopérateurs et dirigeants

preuves

95%

c’est la part du chiffre d’affaires réalisé à l’export.

Le blé de l'Entente sert à faire des pâtes italiennes

9

coopératives des Charentes unies

L'Entente est un partenaire reconnu de l'industrie agroalimentaire européenne

L'Entente est un partenaire reconnu de l'industrie agroalimentaire européenne

la coopérative

Le combat de l'Entente

Maintenir des structures à taille humaine et assurer sur la durée des débouchés rémunérateurs aux 2000 agriculteurs-coopérateurs grâce notamment à une politique qualité et la maitrise des outils logistiques constitue l’engagement durable des coopératives de l’Entente. Le groupe s’appuie sur des certifications et un système de management de la qualité pour garantir à ses clients nationaux et internationaux des lots conformes aux cahiers des charges, année après année. Cette exigence permet de maintenir de l’activité économique au profit de 2000 familles d’agriculteurs régionaux et de fixer des emplois non délocalisables dans les différents services et installations associés.

 

 

9 coopératives céréalières : Coopératives de Beurlay, Cherac, Courçon, Matha, Saint Agnant, Saint Pierre de Juillers, Tonnay-Boutonne, Cognac, Villejésus

-
2000
agriculteurs-coopérateurs
150
salariés
400 000
tonnes de céréales