Back to top
Le combat d'Aromates de Provence
nos combats cooperatifs

Le combat d'Aromates de Provence

Plantes aromatiques et médicinales : la coopérative Aromates de Provence se bat pour le made in Provence !

Partager sur :
12/06/2018 - 17:01

Cultiver des plantes médicinales et aromatiques dans le Sud de la France, et le faire savoir !

Basilic, origan, thym, romarin... Autant de plantes aromatiques et médicinales emblématiques d’une région, évocatrices de soleil et qui fleurent bon les papilles ! Pour autant, saviez-­vous que la dénomination Herbes de Provence peut être utilisée partout, y compris à l’étranger ? Souvent, le thym est polonais, la sarriette albanaise, l’origan turc. Sur les 800 tonnes d’herbes de Provence vendues en France, seulement 15% est produit dans l’Hexagone !
Pour préserver ce patrimoine culturel de la Provence et son savoir-­faire, la coopérative Aromates de Provence affirme son ancrage territorial.

objectifs
Goal

Valoriser et faire rayonner le patrimoine naturel méditerranéen

Goal

Privilégier la qualité et la traçabilité

Goal

Lutter contre la délocalisation d’une production fortement connotée «terroir»

preuves
25
tonnes commercialisées sous Label Rouge
Aromates de Provence
100%
cultivées et transformées en Provence
Chaque lot bénéficie d’une traçabilité rigoureuse, depuis la graine jusqu’au conditionnement final.
Label Rouge Herbes de Provence
Label Rouge Herbes de Provence
Aromates de Provence
l'IGP Thym de Provence a été obtenue début 2018
l'IGP Thym de Provence a été obtenue début 2018
Aromate
Chaque lot bénéficie d’une traçabilité rigoureuse, depuis la graine jusqu’au conditionnement final.
la coopérative

Le combat d’Aromates de Provence

Qu’il s’agisse du Label Rouge, d’agriculture biologique ou bientôt d’IGP, Aromates de Provence respecte des cahiers des charges rigoureux. Le Label Rouge Herbes de Provence garantit une recette stable, un taux d’huiles essentielles supérieur à 2% et un produit systématiquement débactérisé. La mise en place de l'IGP Thym de Provence va quant à elle permettre à la coopérative de se démarquer sur le marché grâce à un produit clairement identifié selon sa zone de production et de transformation.

-----

35
agriculteurs-coopérateurs
7
salariés