Back to top
Bien être des bovins
Partager sur :

Les éleveurs peuvent évaluer le bien-être de leurs animaux avec un outil simple et partagé

A la recherche de données quantitatives objectives et fiables pour identifier les bonnes pratiques en matière de bien-être des bovins, Moy Park Beef Orléans, principal fournisseur de steak haché de McDonald’s France et 16 organisations agricoles dont 15 coopératives ont mis au point BoviWell. Avec ce diagnostic simple, les éleveurs peuvent témoigner de leur savoir-faire en matière de bien-être animal et travailler avec leurs techniciens pour améliorer les conditions de vie des bovins pour une meilleur prise en compte de l’éthique animale.

Un outil d'évaluation du bien-être animal, simple et partagé, qui s’appuie sur des références reconnues

L’histoire commence il y a cinq ans. A l’époque, aucun outil simple d’évaluation du bien-être animal n’existe en élevage bovin. Moy Park Beef Orléans se lance alors avec ses 16 partenaires commerciaux dans un considérable travail de concertation et de partage avec tous les acteurs de la filière bovine, experts techniques, scientifiques et les parties prenantes. L’objectif : développer un outil de diagnostic, entièrement dédié aux professionnels permettant de faire le lien entre indicateurs technique et résultat bien-être animal. Autrement dit, fournir aux éleveurs un moyen simple et fiable d’identifier leurs bonnes pratiques au quotidien et les pistes d’amélioration envisageables en matière de bien-être animal.

Les fondations de ce projet reposent sur trois références reconnues :

  1. absence de faim, de soif et de malnutrition ;
  2. absence de peur et de détresse ;
  3. absence de douleur, de lésions et de maladie ;
  4. absence de stress physique et thermique ;
  5. possibilité pour l’animal d’exprimer les comportements normaux de son espèce.
  • La charte des bonnes pratiques d’élevage, démarche volontaire et individuelle visant à aider les éleveurs à améliorer les conditions de vie de leurs animaux et à répondre aux attentes de leurs partenaires et des citoyens au travers d’engagements précis
  • Le référentiel scientifique européen Welfare Quality® pour l’évaluation du bien-être des animaux d’élevage. Cet outil, dédié aux experts, défini une liste de 12 critères basés sur quatre principes directeurs issus des « Cinq libertés » fondamentales du bien-être animal. 
visite d'élevages
Beaucoup d'éleveurs sont prêts à ouvrir les portes de leurs fermes

De quoi s’agit-il concrètement ?

Fin 2017 90 techniciens d’élevage étaient formés à l’outil BoviWell. Deux niveaux d’évaluation sont disponibles : le niveau simplifié et le niveau avancé. Lors du diagnostic, une série d’observations et de mesures est réalisée directement sur les animaux dans leur environnement quotidien. Finalement, l’éleveur a accès directement aux résultats qui sont calculés automatiquement au niveau de l’exploitation, par catégorie animale puis par indicateur technique.

Au total, le diagnostic prend de 45 minutes pour sa version simplifiée à 2h30 pour une évaluation avancée.

Des bénéfices pour les animaux comme pour les hommes.

Au-delà d’obtenir une note globale sur le bien-être de leurs animaux, ce qui intéresse les éleveurs, c’est aussi d’identifier, avec l’aide d’un technicien, leurs points forts, leurs points faibles et les leviers d’action, souvent techniques, pour s’améliorer. La réalisation de diagnostics s’inscrit dans la démarche de contractualisation tripartite mise en place entre un éleveur (au travers de sa coopérative), un abattoir, et Moy Park Beef Orléans / McDonald’s. Fin 2018, les quelques 1 600 élevages sous contrat auront réalisé ce diagnostic bien-être animal, ainsi qu’un diagnostic environnemental.

brosse à vache
Ce type de brosses est de plus en plus présent dans les élevages

Boviwell élargit son horizon

BoviWell a été construit dans un contexte d’échanges permanents avec l’ensemble des parties prenantes dans la perspective d’un partage, le plus large possible, au sein de la filière bovine française. Cette perspective devient aujourd’hui réalité puisqu’un projet est en cours au sein de la filière pour créer une seconde version de BoviWell tenant compte des nombreux retours terrains et de l’analyse de la base de données constituée.

En collectant certaines données jusqu’alors inexistantes, BoviWell contribuera à prouver et diffuser plus largement les bonnes pratiques des éleveurs de bovins.

Pour en savoir plus