Back to top
Génération de demain
Dossier   |   3 articles

Emploi : les coopératives mobilisées pour l’avenir

Partager sur :
25/03/2019 - 17:10

Les coopératives agricoles et agroalimentaires sont confrontées à des défis importants comme le financement de leur développement, leur compétitivité dans un contexte mondialisé, ou encore la mise en œuvre de nouvelles stratégies créatrices de valeur... Pour les relever, elles sont à la recherche de compétences multiples.

Les coopératives agricoles : des entreprises mal connues qui recrutent !

Les effectifs de la coopération agricole, ce sont, outre les 450 000 agriculteurs-coopérateurs, plus de 165 000 salariés. Depuis 5 ans, à contre-courant des performances de l’économie nationale, le secteur n’a pas connu de baisse de recrutement. Entre 2014 et 2015, l’emploi dans la coopération agricole a même augmenté de 1,5%. Pour 2016, les entreprises coopératives ont réalisé 9 700 recrutements, dont 5 000 personnes de moins de 30 ans. Ce sont des maillons incontournables de l'emploi agricole.

Les coopératives agricoles proposent régulièrement des offres d'emploi pour plus de 650 métiers à tous les niveaux de qualification. L’un de ses principaux défis est de faire face aux besoins de nouvelles qualifications. Spécialistes du développement durable, du commerce et de l'export, ingénieurs, ou encore spécialistes de l’économie numérique. Elles recherchent toutes sortes de profils, même des plus inédits et proposent toutes formes de contrats, des contrats saisonniers au CDI. 

L’humain au cœur de l’emploi agricole coopératif, contribuant au développement local des territoires ruraux

Le modèle coopératif place l’humain au cœur de son projet et le long terme comme horizon. Face à des jeunes en quête de sens et de perspectives, il présente de nombreux atouts. Choisir la coopération agricole, c’est en effet parier sur l’avenir. Les coopératives agricoles ne sont ni OPables ni délocalisables. Au lieu de rechercher le profit à court terme, elles réinvestissent un partie de leurs bénéfices dans le développement local, une partie de leurs bénéfices dans le développement local, une autre partie des bénéfices revenant à leurs agriculteurs adhérents. La coopération agricole est particulièrement investie en matière de formation dépassant son obligation minimale en la matière. Par ailleurs, la grande majorité des coopératives ont leur siège social en zones rurales. Elles favorisent l'existence de bassins d'emploi et participent à la bonne santé de l'économie rurale. 

Les coopératives sur tous les fronts pour favoriser l’installation agricole des jeunes

Les coopératives agricoles sont le prolongement de l’exploitation agricole. Il leur appartient donc aussi de veiller et d’aider au renouvellement des générations d’agriculteurs coopérateurs. Pour encourager les transmissions d’exploitations, elles mettent en place des mesures en faveur de l’accueil des nouveaux adhérents, allant des partenariats avec les établissements d’enseignements agricoles jusqu’à la création de formations sur-mesure en passant par des formules de tutorat, voire de portage temporaire de foncier.

Le saviez-vous ? Depuis plusieurs années, deux agriculteurs s’installent en moyenne pour trois départs en retraite. 

Faciliter les transmissions d’exploitations, accompagner la formation et l’évolution professionnelle, sécuriser le revenu, consolider les expériences techniques, encourager l’engagement dans la vie coopérative... Autant d’enjeux dont les coopératives se sont saisies pour, ensemble, toujours mieux assurer l’avenir ! 

Parmi les 2400 coopératives en France, il y a de nombreuses opportunités d'emploi agri. Rendez-vous sur le site des coopératives de votre territoire pour consulter leurs offres.