Back to top
nos combats cooperatifs
Union des Coopératives Forestières Françaises

Replanter les forêts pour capter plus de carbone

Partager sur :
Economie circulaire
04/08/2020 - 15:20

Les coopératives forestières ont initié un fonds de dotation pour aider les sylviculteurs à replanter leurs forêts sur un mode durable.

La forêt française stocke chaque année 20 à 25% des émissions nationales de CO2. Elle est donc un des tout premier allié naturel dans la lutte contre le réchauffement climatique. Toutefois notre forêt se renouvelle peu. Aujourd’hui seulement 70 millions d’arbres sont plantés en France quand l’Allemagne en plante 130 millions ou la Pologne 1 milliard ! Afin de favoriser la rénovation de ce patrimoine les coopératives forestières ont lancé l’initiative « Plantons pour l’avenir ».

Logo "Plantons pour l'Avenir"

Beaucoup trop de parcelles sont en effet délaissées par leur propriétaire, faute de moyens et de motivation, l’espérance de gain étant somme toute assez faible. Pour pallier cette situation, ce fonds de dotation national propose un financement à hauteur de 75% du coût total de replantation (la préparation, la replantation et son entretien pendant 5 ans). Il est abondé par des mécènes désireux de contribuer à une œuvre d’intérêt général, les sommes offertes étant fiscalement déductibles pour 60% de leur montant. La plantation permet d’introduire des essences adaptées aux évolutions climatiques et aux besoins en matériau renouvelable de la société de demain.

En 5 ans, le fonds a permis de replanter 1 460 hectares avec 226 projets. Pour éviter l’effet d’aubaine (financer des opérations qui pourraient se réaliser sans aides), les subventions sont attribués en priorité pour des parcelles à faible rentabilité (dites « malvenantes ») et sous forme d'avance remboursable.

Voir aussi sur ce sujet le témoignage de la coopérative Unisylva

objectifs
Goal
Lutter contre le réchauffement climatique
Goal
Exploiter la forêt de manière durable
Goal
Soutenir l’industrie du bois locale
preuves
1,6
million d’arbres plantés en 5 ans
marquage
les forêts coopératives sont gérées de manière durable avec le label CEPF
75%
la part de financement sous forme d’avance remboursable à 0% d’intérêt
De nombreuses entreprises de la filière forêt bois, dont des coopératives agricoles, ont déjà abondé ce fond en faveur du développement durable
85%
des ressources collectées sont affectées directement à des replantations
chêne
De nombreuses entreprises de la filière forêt bois, dont des coopératives agricoles, ont déjà abondé ce fond en faveur du développement durable
la coopérative

Union des Coopératives Forestières Françaises

Les coopératives forestières rassemblées au sein de l’UCFF sont des entreprises créées et dirigées par des propriétaires forestiers privés. Elles regroupent des propriétaires forestiers appelés des sylviculteurs, qui mettent leurs moyens en commun. Leur objectif est d’optimiser et d’améliorer la gestion et la valeur des forêts de leurs adhérents. 110 000 propriétaires adhérent à une coopérative forestière.  Pour la grande majorité d’entre eux la forêt ne constitue pas l’activité principale. Une organisation de type coopérative est donc particulièrement adaptée pour conseiller et assister les propriétaires dans leur choix techniques. En regroupant l’offre de bois très atomisée, la coopérative contribue à améliorer sensiblement le revenu de ses adhérents. Les plans de gestion forestière des coopératives sont en outre tous certifiés PEFC, le label de gestion durable qui garantit une gestion durable de la filière bois, de l’exploitation à la transformation et la distribution.

-