Back to top

Des marques durables

Partager sur :

Les coopératives créent des marques évocatrices du développement durable.#CoopérativesEngagées

L’étape ultime de l’accompagnement des transitions agroécologiques des agriculteurs par les coopératives est la création de marques alimentaires portant les valeurs du développement durable. Une manière aussi de susciter fierté et sentiment d’appartenance chez les producteurs.

Témoignage de la Cave Anne de Joyeuse : « la charte Protect Planet est aussi une marque apposée sur 25 % de la production de la coopérative.»

C’est en 2007 que la cave coopérative Anne de Joyeuse qui produit des vins de Limoux dans l’Aude décide de créer la charte « Protect Planet » pour aller plus loin dans les pratiques agroécologiques notamment en matière de biodiversité.  Avec un cahier des charges reconnu équivalent au niveau 2 de la certifica­tion environnementale des exploitations agricoles. La charte a été intégrée au sein de la certifica­tion Agri Confiance®, système global de management de la qualité et de l’environnement au niveau de la coopérative. Très vite la charte est devenue aussi une marque à part entière.

En 2020, ce sont 220 vignerons sur les 340 adhérents de la cave qui sont engagés dans la démarche Protect Planet. Ils représentent 85 % des surfaces en vignes (dont 60 ha en production biologique) et 90 % des volumes de vin. Leur récolte est valorisée à un prix supérieur de 8 % en comparaison de la récolte des vignerons en dehors de la démarche. « La marque Protect Planet est avant tout destinée aux vins condi­tionnés en bouteilles, soit environ 25 % de notre production et 5,5 millions de bouteilles. Nos marchés pour ces vins conditionnés sont les cafés, hôtels et restaurants pour moitié en France et moitié à l’export, ainsi que nos quatre boutiques dans l’Aude » précise Guillaume Vaysse technicien vignoble et environnement de la coopérative.

paysage viticole
Avec sa marque protect Planet, la cave coopérative Anne de Joyeuse entend aussi valoriser ses magnifiques paysages

Retrouvez le témoignage de Cave Anne de Joyeuse en page 40 du Théma.

Pour en savoir plus sur la cave Anne de Joyeuse

 

 

 

 

Témoignage de Terrena : « La Nouvelle Agriculture® redonne du sens au métier d’agriculteur.»

Dés 2012 Terrena, grande coopérative polyvalente de l’ouest crée une filiale de R&D « Terrena innovation » dont l’objectif est de trouver des solutions innovantes et économiquement viables pour utiliser moins d’intrants, dans l’esprit d’une agriculture écologiquement intensive (AEI). Une équipe de sept experts assure la veille scientifique dans huit domaines : nutrition et santé animale et végétale, machinisme, eau, sol, biodiversité, biomasse, bâtiments et énergie. En parallèle, 120 agriculteurs baptisés Sentinelles de la Terre testent les nouvelles solutions et commu­niquent auprès de leurs pairs. C’est donc une véritable machine de guerre qui se met en place à la hauteur de l’enjeu perçu par les agriculteurs et les dirigeants de l’entreprise.

épinard la nouvelle agriculture

Cette démarche a conduit à la création de la marque « La Nouvelle Agriculture® »  dont l’enjeu est « d’améliorer la valorisation au bénéfice des producteurs, et d’établir une relation de confiance et de proximité avec les consom­mateurs. » explique Pascal Ballé administrateur de Terrena et président de la Commission La Nouvelle Agriculture®. Les cahiers des charges des produits sous marque sont élaborés avec la direction commer­ciale de la coopérative, afin de s’assurer qu’ils répondent aux attentes du marché et pourront être valorisés. Un produit La Nouvelle Agriculture® doit être irréprochable en termes de goût, tout en apportant des progrès en nutrition-santé et protection de l’environnement ; sans oublier la juste rémunération du producteur.

Retrouvez le témoignage de Terrena en page 52 du Théma.

Pour en savoir plus sur La Nouvelle Agriculture

Témoignage de la Laiterie de Verneuil: « Le lait Délices de Touraine très apprécié localement.»

La laiterie de Verneuil dans l’Indre-et-Loire est une coopérative regroupant 130 fermes laitières et commercialisant ses produits sur un marché local, à savoir la région Centre ainsi que l’ag­glomération parisienne. Elle possède même un magasin de vente directe sur son site de production. Créée en 1909, elle a toujours misé sur la qualité pour durer : elle décroche d’ailleurs presque chaque année une médaille au Concours général agricole à Paris. Dès 2005, un groupe d’adhérents crée l’association Lait de Touraine dont l’objectif est de produire un lait « Délices de Touraine » répondant à un cahier des charges aux exigences renforcées en matière de préservation de l’environnement, de soutien au tissu social du territoire, et de performance économique des exploitations et de la laiterie. 5 mois de pâturage par an, 90% de l’alimentation issue de l’exploitation ou de la région, zéro OGM sont quelques-uns des engagements de la charte.

lait premium verneuilLa production du lait « Délices de Touraine » représente en 2020 50% du gisement de lait de vache de la coopérative. Commercialisé en PREMIUM , le lait « Délices de Touraine » est vendu 85 centimes au consommateur ce qui permet de mieux rémunérer le producteur, de 15€ supplémentaires les 1000 litres. Le quart de la production de la coopérative est commercialisée sous cette marque, en progression de 50 % par rapport à 2019 !  Cerise sur le gâteau le lait Délices de Touraine a reçu dès 2018 la mention d’honneur « Vache d’or » de l’ONG CIWF récompensant les conditions d’élevage respectueuses des animaux ! »

Retrouvez le témoignage complet de Laiterie de Verneuil en page 46 du Théma.

Pour en savoir plus sur Laiterie de Verneuil

Témoignage de la coopérative Le Gouessant « Un accès privilégié aux débouchés pour nos producteurs des Fermes 4 soleils.»

Coopérative bretonne regroupant des éleveurs de poules pondeuses, de volailles, de légumes et de porcs notamment, Le Gouessant a créé le réseau des Fermes 4 soleils en 2008. Il est issu de la volonté de la coopérative de montrer une image de l’agriculture bretonne responsable, transparente et en amélioration continue, répon­dant aux attentes des consommateurs. « Nous avons choisi une approche globale de l’exploitation plutôt que le respect de cahiers des charges par production", explique Béatrice Le Guen responsable de l’activité environnement. "Quand nous labellisons une Ferme 4 soleils, nous analysons l’ensemble des ateliers partenaires de la coopérative ainsi que les ateliers liés. »

L’originalité de la démarche est que tous les types d’exploitations peuvent participer, à condition d’engager un contrat de progrès. Chaque producteur choisit ses pistes d’amélioration avec son technicien : baisse des intrants, baisse des antibiotiques, etc., tout en améliorant les performances technico-économiques.

Terres de Breizh

Déclinaison naturelle de la démarche des Fermes 4 soleils, Le Gouessant a créé en 2012 la marque Terres de Breizh pour valoriser les produits issus de ces exploitations auprès des consommateurs. Elle concerne à ce jour des pommes de terre, des œufs et des produits de charcuterie. Une marque distribuée en grande distribution en Bretagne ainsi qu’en région parisienne.

Retrouvez le témoignage complet de Le Gouessant en page 50 du Théma.

Pour en savoir plus sur Le Gouessant et les Fermes 4 soleils

 

 

Voir aussi dans le Théma Agroécologie les témoignages de Agriconfiance, Caveb, Gersycoop, Sabledoc, Tom d’Aqui, SCA3P, Vignerons Ardéchoix, Le Gouessant.