Back to top
Formations coopératives agricoles

Formation

Share on :

Pas de bonne gouvernance sans formation permanente

Un administrateur ne doit pas seulement être disponible, désintéressé et dévoué pour la collectivité. Il doit aussi être compétent et informé pour mener à bien la gouvernance de la coopérative et prendre part aux décisions stratégiques. D’où l’importance de la formation.

« Un conseil d’administration qui fonctionne de manière collégiale permet de mieux saisir les opportunités et de mieux surmonter les difficultés ; mais encore faut-il pouvoir élever son niveau de compétences face à la complexité de nos métiers » témoigne Séverine Darsonville agricultrice et administratrice de la coopérative Limagrain qui vient de suivre la formation qualifiante Sénèque . « La formation que j’ai suivie m’a permis d’acquérir des méthodes de travail, de m’entraîner à la réflexion stratégique et d’apprendre à fonctionner en groupe ; des compétences que l’on n’a pas forcément lorsque l’on a suivi une formation initiale pour être agriculteur ». ajoute-t-elle. L’objectif de Sénèque proposé par Services Coop de France en collaboration avec Essec Business School est de développer la capacité managériale et la vision stratégique des élus. Une formation qui se déroule sur 24 jours dont un voyage d’étude et qui alterne enseignement technique et rencontres avec des témoins comme des duos président/directeur de coopératives ou managers d’entreprises privées de secteurs divers. 

Monter en compétence grâce aux formations

Sénèque n’est pas la seule formation d’administrateurs disponible loin s’en faut. Les fédérations régionales de coopératives notamment proposent des modules adaptés aux besoins locaux, chaque conseil d’administration étant libre d’élaborer son propre programme en fonction de ses réalités et de ses projets. Ainsi, par exemple, tous les administrateurs de Limagrain bénéficient chaque année d’un programme de formation d'une semaine géré par la coopérative. Globalement, les coopératives ont pris la mesure de l’impérieuse nécessité de la montée en compétence de leurs élus. Chez Agrial par exemple, le projet stratégique Horizon 2025, très largement préparé par des commissions paritaires élus-salariés prévoit, pour améliorer le fonctionnement de la démocratie coopérative, un ambitieux programme de formation constitué de 3 modules :

  • une journée de formation pour tous les nouveaux adhérents pour d’abord découvrir le fonctionnement d’une coopérative puis le groupe Agrial lui-même.
  • la « journée annuelle formation des élus » qui s’adresse aux 500 élus pour approfondir la connaissance des métiers de la coopérative,
  • un cycle de formation encore plus élaboré doté de 5 sessions comme la finance ou le média training pour ceux qui veulent développer leurs capacités sur ces points précis.

Former les jeunes pour assurer l’avenir des coopératives et donc des agriculteurs

Chaque année, des milliers de jeunes agriculteurs rejoignent des coopératives. Pas forcément au fait des spécificités coopératives, souvent formés en écoles d’agriculture à exercer leur futur métier d’agriculteur dans une logique individuelle, ils ont besoin de mieux connaître leur fonctionnement et les avantages qu’elles leur procurent à moyen et long terme. Le programme Cybèle par exemple permet de « créer pour les jeunes agriculteurs les conditions d’un engagement durable en suscitant chez eux un esprit d’entreprise collectif ».

C’est aussi l’objectif d’Atout Jeunes, un cycle de formation de 5 jours. Pour Jérome Bergey adhérent de la CAL, Coopérative Agricole Lorraine, qui a suivi la formation en 2015 : « C’est l’opportunité d’échanger avec des collègues et de découvrir la sécurité procurée par l’outil collectif qu’est la coopérative. ». Même son de cloche chez 110 Bourgogne, une coopérative céréalière à l’initiative du programme Atout Jeunes et qui accompagne des groupes de 15 à 20 jeunes adhérents depuis sa création en 1991 : « nous leur expliquons clairement comment les décisions sont prises et tous les services que la coopérative peut leur rendre » témoigne Jean-Marc Krebs son directeur. « Ils constituent la pépinière de responsables élus d’abord dans les conseils de région puis au conseil d’administration ; les valeurs coopératives sont ainsi partagées dès le début »

Vous aussi découvrez tous les avantages d’une coopérative avec un MOOC

La troisième édition du Mooc de la coopération agricole a débuté le 12 mars 2018. Avec lui, apprenez tout ou presque de la coopération, véritable pilier de l’agriculture française, créatrice de richesses et d’emplois. En 5 semaines vous effectuerez un voyage passionnant, accompagnés par des experts et des témoins. Le Mooc est sanctionné par une attestation reconnue par les professionnels.

mooc coopération agricole