Back to top
culture de soja non ogm dans le sud ouest
nos combats cooperatifs

Coopérative Euralis

Du soja 100% origine France pour plus de sécurité alimentaire en viandes et volailles

Partager sur :
Nouvelle-Aquitaine

Relocaliser en France une production de soja non-OGM dans une démarche agro écologique alliant les dimensions environnementales, économiques et sociales sont les objectifs que s’est fixés Euralis.Pour y parvenir le groupe coopératif contribue à la création d’une filière qui permet de produire, transformer et valoriser du soja non-OGM pour les élevages dans le Sud-Ouest.Au mois de mai 2016, les coopératives Euralis et Fipso (filière porcine du Sud-Ouest), Sanders-Euralis et les groupes Avril et Carrefour se sont associés pour développer des filières d’élevage animale régionales (bovins, porcs, volailles) consommatrices de soja d’origine France. Un partenariat filière qui vise notamment à garantir courant 2018 une viande de porc « Filière Qualité Carrefour » du grand Sud-Ouest issue d’animaux exclusivement nourris avec des matières premières françaises.

Euralis intervient à la fois en amont et en aval de cette filière de qualité. La coopérative accompagne les agriculteurs souhaitant un nouveau débouché économique à même de diversifier leur assolement et présentant des atouts agronomiques. Le soja n’a en effet pas besoin d’engrais azoté de synthèse et il demande beaucoup moins d’intrants chimiques que d’autres cultures. Grâce à cet avantage agronomique, l’alternance entre la culture du soja et celle du maïs est idéale sur le plan agro-écologique. L’expertise dans la recherche, la production et la commercialisation des semences doit également contribuer à atteindre les 8000 ha en 2018. Les graines de soja collectées sont ensuite triturées au sein de l’usine SOJALIM ,créée à cet effet, produisant ainsi des tourteaux, de l’huile et des coques valorisés en aliment pour les animaux.

objectifs
Goal

augmenter la sécurité alimentaire des élevages du sud ouest

Goal

diminuer les importations de soja

Goal

développer le soja une plante qui n’a pas besoin d’engrais azotés et qui apporte de la valeur aux agriculteurs

preuves

X 30

les surfaces de soja du sud ouest depuis 3 ans

culture de soja

objectif: 8000 hectares de soja en 2018 pour 300 hectares en 2015

25 000

tonnes de capacité de trituration dont 5 000 tonnes isssues de l'agriculture biologique

Assurer l’avenir de nos adhérents, c’est aussi répondre aux attentes du consommateur. La volonté d’Euralis est de faire converger l’intérêt des adhérents et celui des consommateurs

3,5

millions € investis dans l'unité de trituration de Vic-en-Bigorre (65)

O

kg d'engrais azoté nécessaire pour faire pousser du soja

usine de trituration

Le projet est soutenu à hauteur de 750 k€ par la Région Occitanie et le Programme européen FEADER

Assurer l’avenir de nos adhérents, c’est aussi répondre aux attentes du consommateur. La volonté d’Euralis est de faire converger l’intérêt des adhérents et celui des consommateurs

la coopérative

Le combat d'Euralis

La volonté d’Euralis est de contribuer à la création d’une filière soja permettant d’apporter de la valeur aux adhérents d’Euralis et de contribuer à la sécurisation de l’approvisionnement en protéines françaises pour les filières animales (volailles, bovins et porcs) du sud-ouest. " En développant cette filière, nous sommes dans notre rôle de coopérative. Nous répondons à la demande du consommateur qui souhaite de plus en plus des produits valorisés localement et dont l’origine est garantie. Et nous investissons dans notre territoire pour développer une filière soja locale de qualité permettant de créer de la valeur sur les  exploitations de nos adhérents." Christian Pèes, Président du Groupe Euralis

Consommez coopératif avec les produits d'Euralis: Rougié, Montfort
8000
agriculteurs-coopérateurs
4800
salariés