Back to top
nos combats cooperatifs

Cuma Grain de Saveurs

Des volailles fermières en circuit court grâce à un outil collectif

Partager sur :

La Cuma Grain de Saveurs à Oslon en Saône et Loire regroupe 8 exploitations agricoles dont celle du lycée agricole de Fontaines pour partager une chaîne d’abattage de volailles, lapins et pigeon et ainsi maintenir une activité sur les territoires. Cet atelier de transformation collectif s’inscrit dans une volonté commune de mettre en place des politiques territoriales en faveur des circuits courts que ce soit à l’échelle du Pays, du département ou de la région. L’abattoir collectif Grain de Saveurs permet aux agriculteurs de rester maîtres de leurs produits et ainsi de conforter la filière (production de volaille fermière) et de développer leurs propres démarches de circuits courts. Chaque exploitation adhérente est responsable de la commercialisation de ses produits, la majorité d’entre eux étant vendus directement à la ferme. Les Cuma sont des coopératives d’utilisation de matériel en commun.

objectifs
Goal

Proposer des produits fermiers authentiques

Goal

Maintenir une agriculture paysanne

Goal
Encourager la consommation de proximité
preuves

50 %

l'augmentation des ventes en 3 ans

volaille fermière

45 %

la diminution de consommation d'énergie dans les poussinières

Des consommateurs rassurés sur la qualité du produit et les normes sanitaires
camion de livraison

le lycée agricole est membre de la Cuma

Des consommateurs rassurés sur la qualité du produit et les normes sanitaires

la coopérative

Le combat de la Cuma Grain de Saveurs

Ce projet est né de l’absence de garantie, pour les agriculteurs impliqués et commercialisant déjà des volailles en circuit court, de pouvoir continuer à utiliser les structures d’abattage à façon présentes localement, ainsi que de la volonté d’autres agriculteurs de diversifier leur exploitation et développer la vente directe. La Cuma Grain de Saveurs permet ainsi à l’agriculture paysanne de se maintenir voire de se développer au profit du goût et d’un certain art de vivre. Elle défend également le « bien-être animal » en ayant, avec cet outil de production, de meilleures conditions d’abattage.

Consommez coopératif avec Grain de saveurs
17 000
volailles par an
8
salariés