Back to top
Economie circulaire
Dossier   |   3 articles

L'économie circulaire pour une agriculture raisonnée et tournée vers l’avenir

Partager sur :
Hauts-de-France
Ouest
Bourgogne-Franche-Comté

Les ressources naturelles diminuent et leur consommation pourrait dépasser ce que la nature peut fournir. Pour faire face à ce défi, le mouvement agricole coopératif s’ inscrit pleinement dans une démarche d’ économie verte et durable. Optimisation des ressources, réduction de l’impact environnemental de ses activités, lutte contre le gaspillage alimentaire... Les coopératives s’ engagent dans une approche vertueuse de l'économie, dès la production de matières premières jusqu’ à la distribution des produits !

L’économie circulaire : du « jeter mieux » à une réflexion sur le cycle de vie des produits

L’ économie circulaire, nouvelle façon d'appréhender la production en l'inscrivant dans une démarche responsable et soutenable, s’ inspire de l’ écosystème naturel. Le concept d’ économie circulaire, initialement, recouvrait essentiellement la question de la gestion des déchets. Or, il ne s’ agit pas seulement de les trier pour toujours consommer plus ! Il est essentiel de réfléchir dès la production à son impact sur l'environnement. Le nouvel impératif : penser la circularité sur l’ ensemble du cycle de vie des produits. Il s’ agit de minimiser les prélèvements de ressources et l‘ impact environnemental à chaque étape : par exemple, en faisant appel à l’ approvisionnement durable lors de la production ou en allongeant la durée d’ usage des biens pour la phase de consommation.

Témoignage de Patrick Hervier, responsable national économie circulaire – France Nature Environnement

« Il s’agit de favoriser les synergies entre tous les acteurs ! »

La logique d’optimisation doit être partout, et débuter dès l’amont ! Un acteur peut inscrire une partie de son activité dans une stratégie d’économie circulaire, mais n’en maîtrisera toujours qu’une partie. L’enjeu de cohérence et de complémentarité entre les acteurs est capital pour atteindre un objectif de croissance durable.

 

L’économie circulaire, une démarche d’agriculture durable d’un point de vue économique, social et environnemental

L’ économie circulaire n’ est pas qu’ un moyen pour réduire notre empreinte environnementale et mieux amorcer la transition écologique ! Les efforts pour se diriger vers un modèle plus circulaire s’ imposent aussi comme autant de leviers économiques et sociaux. Ils permettent, en outre, de diminuer les quantités de ressources extraites. L’ objectif : produire des biens conçus avec moins de matière et d’ énergie, plus facilement réutilisables et recyclables. Au-delà, l’ économie circulaire est également un moyen de développer une économie de service tournée vers l’ innovation. Une voie inédite pour favoriser la création ou la consolidation de métiers durables et inscrits dans les territoires.

Les coopératives engagées sur tous les fronts de l’économie circulaire

Exergue : L’économie circulaire, facteur de compétitivité, s’impose comme la voie la plus pertinente pour déployer une agriculture durable au service des générations futures. Michel Prugue, président de Coop de France

Les coopératives agricoles, qui placent le long terme au cœur de leur projet, ont collectivement investi ce nouvel enjeu de l’ économie circulaire. Rotation des cultures pour limiter l'utilisation d'engrais, utilisation raisonnée des pesticides, éco-conception, méthanisation, compostage, limitation du transport et du stockage, économie industrielle, recyclage... Les coopératives agissent à chaque étape de la chaîne alimentaire depuis la mobilisation des agriculteurs jusqu’ à la sensibilisation des consommateurs !